lundi 10 avril 2017

Réagir face à un proche toxique

Tel un archer d'exception, il vise votre coeur semblable à une cible. Ses mots sont comme des flèches qui vous affaiblissent et distillent un poison au goût amer. Il sait parfaitement vous titiller et jouer de vos faiblesses. Manipulateur et pratiquant le chantage affectif, il enroule autour de vous une corde de dépendance. C'est le proche toxique. Il peut être un membre de votre famille, un parent, un ami ou un conjoint. Il connaît les rouages de la culpabilité et du blâme. Vous vous sentez mal en sa présence et vous n'avez qu'une envie, c'est de prendre de la distance. 


Comment agit le proche toxique?


Le proche toxique vous culpabilise.

En effet, rien de ce que vous ferez ne sera jamais assez bien pour lui. Eternel insatisfait, il se chargera de vous rappeler que vos efforts sont vains mais il vous en demandera toujours plus. 

Le proche toxique teste sans cesse vos frontières personnelles. 

Un non de votre part n'est pas acceptable. Aussi, il insistera jusqu'à ce que vous cédiez. Peu importe les raisons de votre refus, cela n'a pas d'importance. Car ce qui compte, c'est que ses désirs soient satisfaits immédiatement. 

Le proche toxique vous critique et vous juge. 

Concrètement, puisque vous n'agissez pas comme il le souhaite, cela devient vite insupportable pour lui. De ce fait, il ne cessera de vous rappeler à l'ordre. Car selon lui, ce que vous faites ou ce que vous êtes représente une transgression de son monde, de ses codes personnels. Vous ne pourrez exister que dans un cadre défini pour et par lui. 

Le proche toxique est narcissique.

Le monde tourne autour de lui. Il est alors évident que seul ses besoins comptent, ceux des autres étant secondaires. Il vous sommera d'être toujours à sa disposition afin de répondre à ses demandes qui sont bien entendu, toujours urgentes. 

Le proche toxique installe un échange relationnel déséquilibré. 

Il exigera de vous une écoute attentive sans faire de même en retour. Une conversation avec lui ne sera que monologue. Vous ne serez que le réceptacle de ses émotions "négatives" sans cesse déversées sur vous. 

Le proche toxique s'attend à ce que vous régliez ses problèmes. 

Etant dans la demande permanente, il vous sollicitera sans cesse afin que vous lui portiez secours. Cependant, si la réponse que vous lui apportez ne lui correspond pas, il n'écoutera pas la solution proposée. S'installe alors un cercle vicieux ou vous devenez responsable de son bonheur et coupable de son malheur. Et ceci, sans que vous parveniez à vous sortir de ce maternage imposé. 

Le proche toxique ne reconnaît jamais ses tords et se pose toujours en victime. 

Rien de ce qui lui arrive n'étant de son fait, il subit les événements et s'en fait le martyr. Les "autres" sont toujours la source de ses déboires. En public, il s'arrangera pour prendre le masque de l'agneau blessé afin d'attirer la sympathie. 

Le proche toxique manque d'empathie et peut se montrer cruel.

Etant rapidement frustré lorsque ses besoins ne sont pas satisfaits, il peut agir de façon blessante à votre encontre. Il ne tiendra pas compte de votre sensibilité car il a du mal à se mettre à la place de l'autre. Rappelons-nous qu'il passe toujours d'abord en premier. Il s'excusera d'ailleurs rarement de son comportement ou trouvera une justification à sa brutalité. 

Le proche toxique ne supporte pas la séparation et jouera sur votre corde sensible pour maintenir la dépendance. 

Lorsque vous souhaiterez rompre la relation, il vous culpabilisera pour vous retenir. Tel un enfant terrible, il vous jettera sa souffrance au visage. En effet, que deviendra t-il sans vous? Si quelque chose lui arrive, il vous fera remarquer que vous êtes responsable puisqu'éloigné. 

Comment se détacher du proche toxique? 


Il est essentiel de savoir se préserver et de protéger son intégrité physique et psychique en présence d'un proche toxique. Quelques précautions sont donc à prendre afin de faire bouclier à la négativité. 

Eloignez-vous. 

Il ne s'agit pas forcément de rompre définitivement les liens affectifs avec le proche mais de créer une distance de sécurité afin de vous sentir libre et épanoui. Une distance physique (déménagement) peut être appréciable surtout lorsque vous vous sentez vampirisé par le proche en question. Espacez les rencontres. Réduisez votre temps de visite. Réservez vos retrouvailles aux moments des réunions familiales ou amicales annuelles. 

Restez ferme et consistant.

Votre non doit rester un non malgré les pressions que vous pouvez subir. Conservez votre authenticité et ne vous laissez pas fléchir. Définissez vos limites et rendez-les infranchissables. Cela demande de l'entraînement alors ne vous découragez pas au premier échec. Vous gagnerez en confiance et en assurance et vous deviendrez plus serein même si le proche s'entête. 

Ne vous attendez pas à ce que la personne change. 

Vous pouvez avoir l'illusion que le proche se mettra à changer de comportement au fil du temps. Cependant, vous risquez la déception car le proche toxique a adopté ce mode de fonctionnement comme étant un moyen d'existence. Vous risquerez donc de vous épuisez à vouloir changez la nature de cette personne et vous vous transformerez en bourreau exaspéré. Chaque personne est responsable de son destin. Vous n'êtes pas le chevalier blanc de votre proche. Le seul changement véritable émanera uniquement du désir de la personne concernée. 

Devenez autonome et soyez heureux. 

Vous pouvez avoir du mal à prendre votre envol car étant embourbé dans le marais de la dépendance. Il faudra alors en conscience, sortir du schéma afin de reprendre votre liberté. Vous pourriez même vous auto-saboter sans le savoir afin de faire perdurer cette relation inégale. Aussi, sortez de la culpabilité. Soyez vous-même. Soyez heureux même si l'autre ne l'est pas. Vous ne gagnerez rien à nager dans les malheurs de votre proche alors savourez la plénitude de votre épanouissement. Et dites-vous que vous le méritez amplement. 

Ayez l'oeil compatissant dans la mesure du possible. 

Le comportement du proche toxique peut vous sembler injuste, insupportable, incompréhensible. Il est normal d'en être affecté et de ressentir de la tristesse, de la colère et d'autres sentiments justifiés. Peut-être que vous lui en voudrez toujours de ne pas se comporter d'une manière plus saine. Ou peut-être que vous trouverez la force de voir en lui non pas la bête féroce mais l'enfant blessé et perdu qui se cache en son sein. Cela n'excusera évidemment pas ses actes mais cela sera peut être un pas vers un amour pur, dénué des tribulations humaines, un amour universel. Quelque soit votre décision ou votre évolution, n'éprouvez pas de peine et restez bienveillant envers vous-même.

Si notre âme choisit notre berceau familial et nos relations, il y a peut-être quelque chose à comprendre, une leçon à retenir, une sagesse à faire grandir en nous. Est-ce pour nous faire comprendre à quel point l'amour peut transcender notre humanité, nos faiblesses, nos inquiétudes? Est-ce pour nous rappeler notre capacité à passer au delà de nos blessures et à saisir le sens de notre vie? La réponse à ces interrogations réside en notre coeur, chacun d'entre nous, avons la chance d'en saisir l'essence. Notre vie est un voyage mouvementé mais merveilleux et nous en sommes les héros, les braves aventuriers, en quête de notre âme. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire